huiles essentielles pendant la grossesse

Quelles huiles essentielles pendant la grossesse ? Ce qu’il faut savoir

Toutes les huiles essentielles pendant la grossesse ne sont pas interdites pendant la grossesse. Si beaucoup sont à proscrire absolument, certaines d’entre elles sont totalement dénuées de toxicité et pourront vous accompagner tant pour la maman que pour le futur bébé sans danger. Elles seront vous soutenir au quotidien pour vivre sereinement votre grossesse et votre accouchement.

Vous pourrez aussi bien les utiliser pour les maux typiques de la femme enceinte (jambes lourdes, hémorroïdes, troubles du sommeil, digestion…) que pour prévenir les maladies (grippe, virus, bronchite…). Certaines huiles essentielles peuvent être employées tout au long de la grossesse, d’autres seulement à partir du 4ème mois, d’autres encore en toute fin de grossesse et c’est ce dont on va parler aujourd’hui.

Si vous souhaitez être suivi par une naturopathe en complément de votre suivi médical, pour agir sur votre énergie, votre alimentation et votre sur votre stress naturellement, il est possible de prendre rendez-vous dès maintenant avec votre naturopathe pour un suivi naturel de votre grossesse et découvrir ICI mon accompagnement.

Mises en garde

Respectez impérativement les recommandations et les mises en garde, ainsi que les posologies. Ne jamais diffuser en continu 24h mais par période de 20 minutes 3 fois par jour avec aération de la pièce. Rester prudent et vigilant tout en visant l’efficacité est primordial. Respecter les précaution d’usage et en cas de doute demander conseils à votre pharmacien et/ou votre médecin. De façon générale toujours tester l’huile essentielle sur le pli du coude 24h, ne pas utiliser d’huile essentielle par voie orale, vaginale et ne pas appliquer sur la région abdominale et la poitrine les huiles essentielles pendant la grossesse.

huiles essentielles pendant la grossesse

Les huiles essentielles pendant la grossesse

Un petit nombre d’huile essentielle suffit pour soulager la plupart des troubles susceptibles qui peuvent survenir au cours de la grossesse. L’usage des huiles essentielles pendant la grossesse ne remplace en aucun cas une consultation médicale. Être suivi par un médecin et/ou une sage-femme tout au long de votre grossesse est primordial.

  • Agir sur le stress avec les huiles essentielles pendant la grossesse car il peut très vite faire paniquer et déstabiliser. Une sensation de peur du changement, peur de l’accouchement peut amener du stress. Il est normal de ressentir un certain stress d’excitation. En cas de stress important un suivi avec votre naturopathe pourra vous apporter une alimentation riche en magnésium, des astuces pour agir sur votre stress et des conseils en huiles essentielles avec par exemple la lavande, le petit grain de bigaradier, l’ylang-ylang ou encore le Laurier noble qui pourront grandement améliorer votre bien-être en toute sécurité en appliquant 3 gouttes pures sur la voûte plantaire, le plexus solaire et l’intérieur des poignets 3 fois par jour pour les crises de nerfs.
  • Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se trouvent dans l’anus ou le rectum. C’est une inflammation des veines hémorroïdaires pouvant causer des douleurs. Vous pourrez utiliser l’huile essentielle de Lentisque pistachier qui s’utilise exclusivement en application sur la peau avec son action décongestionnante veineuse et lymphatique. Vous pourrez mélanger 2 gouttes d’huile essentielle avec 2 gouttes d’huile végétale de millepertuis à appliquer après chaque toilette et chaque selle pendant 8 jours ou en massage pour les jambes lourdes liée à une mauvaise circulation du sang, utiliser le même mélange d’huile essentielle et masser 2 fois par jour des pieds vers les genoux pendant 15 jours.
  • En cas de rhume, l’huile essentiel de Thym à Thujanol est particulièrement bien tolérée et ne nécessite aucune précaution d’emploi particulière et agira sur toutes les infections virales et bactériennes mais également en tant que tonique circulation. Vous pourrez diluer 3 gouttes d’huile essentielle avec 3 gouttes d’huile végétale matin et soir en massage doux sur le thorax, le haut du dos, le cou 3 fois par jour pendant 5 jours en cas de rhume, angine et fièvre ou l’utiliser pour vos jambes lourdes en versant 10 gouttes d’huile essentielle dans 1 cuillère à café d’huile végétale de noisette et l’appliquer en massage des pieds vers les genoux 2 fois par jours jusqu’à amélioration.
  • L’expert anti-fatigue, antiviral et anti-gastro avec l’huile essentielle de ravintsara. Par voies cutanée et aérienne, vous pouvez l’employer sans aucun risque à tout moment de la grossesse. Elle agira avec perfection sur votre système immunitaire. Pour toutes épidémies virales ORL : rhume, grippe, gastro, herpès. En appliquant 2 gouttes pures (ou mélanger à 2 gouttes d’huile végétale de noisette sur le thorax, le haut du dos la gorge et les sinus 2 fois par jour pendant la période à risque ou en diffusion 30 minutes 2 fois par jour.

Les huiles essentielles de l’accouchement

Pour utiliser efficacement les huiles essentielles pendant la grossesse et agir sur son accouchement naturellement en toute sécurité, toujours demander l’avis de votre médecin, pharmacien ou sage-femme avant toute utilisation. Les conseils prodigués dans cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation chez votre médecin ou sage-femme.

  • La palmarosa avec un risque de déclencher précocement les contraction de l’utérus avec son effet utérotonique, l’huile de Palmarosa est interdite pendant toute la grossesse mais idéale pour l’accouchement. Elle est indiquée dans de nombreux ouvrages comme stimulatrice de l’accouchement car elle a des propriétés qui favorise l’efficacité des contractions puisqu’elles aident l’utérus à se contracter, ce qui facilite l’accouchement. Etant également une puissante régulatrice du système nerveux, la palmarosa aidera à dépasser vos peurs face aux différentes phases physiques et émotionnelles de l’accouchement.
  • L‘huile essentielle d’épinette noire composée de molécules pouvant mimer l’action de la cortisone dans l’organisme, c’est ce qu’on appel cortison-like et qui sera ainsi contre-indiqué en cas de grossesse. C’est grâce à son action tonique générale qui vous permettra de redonner un boost d’énergie en période de fatigue ou en cas d’épuisement lors de l’accouchement, ce qui vous aidera à maintenir un certain niveau d’énergie tout au long de votre accouchement. 

L’usage des huiles essentielles pendant la grossesse peut faire peur. Certes beaucoup d’entres seront strictement interdites et d’autres qui seront parfaitement inoffensives et complètements autorisées. Soit parce qu’elles ne renferment aucune molécule à risque, soit parce que, aux doses préconisées et selon la voie d’utilisation choisie, elles ne présenteront aucun danger.