naturopahie

Où trouver le calcium en naturopathie ?

Le calcium en naturopathie est un minéral indispensable à la croissance, il occupe la première place parmi les minéraux les plus abondants dans le corps. Il joue un rôle primordial pour maintenir la rigidité et la solidité des os. Les os stockent presque 99% du calcium présent dans le corps et pour le 1% qui reste, il est impliqué dans de nombreux processus biologiques comme :

  • la libération de plusieurs enzymes,
  • la coagulation du sang et le fonctionnement du système nerveux.
  • la contraction musculaire, la régulation de la tension artérielle et aux battements du cœur grâce au magnésium qui détermine la quantité de calcium utilisée pour la contraction ou relâchement du muscle

De ce fait un manque de magnésium entraîne une baisse de calcium et c’est ainsi que les crampes musculaire peuvent apparaître.

La minéralisation de nos os ne se résume pas à la quantité de calcium que nous consommons mais à notre capacité à déplacer le calcium vers le sang et à le fixer à notre trame osseuse. Ce mécanisme dépend principalement, de notre équilibre acido-basique qui témoigne de la régularisation de notre pH sanguin qui se stabilise entre 7,38 – 7,42.

De multiples phénomènes vitaux comme notre respiration, l’activité musculaire mais également d’autres facteurs tels que les déséquilibres alimentaires, le stress et l’âge ont tendance à acidifier et à déstabiliser ce pH. En quantité réduite notre corps peut neutraliser et éliminer facilement nos acides en puisant le calcium, le magnésium et le potassium présent dans nos cellules pour maintenir notre pH stable.

Les experts de l’OMS (organisation mondiale de la santé) ont identifié d’autres paramètres qui font augmenter nos besoins en calcium :

  • une alimentation trop acidifiante (souvent trop riche en protéine animale);
  • L’excès de sel (le sel favorise la fuite du calcium dans les urines que l’on retrouve dans las plats préparés),
  • le manque d’exercice physique qui entraîne un déminéralisation
  • et enfin le stress qui acidifie les tissus qui, pour rétablir l’équilibre acido-basique va prélever du calcium dans les os.

Ainsi notre mode de vie peut influencer notre quantité d’acide dans notre corps et quand cette quantité d’acides est trop importante, le corps n’arrive plus à gérer et c’est l’acidose et son cortège de troubles qui ne s’expriment pas de suite mais peut-être des années, voire des dizaines d’années après avec des tendinites chroniques, de l’arthrose, de la fatigue chronique, une peau atopique, cheveux cassants, hypertension… Un besoin primordial d’apporter le calcium en naturopathie avec des aliments alcalin qui pourrons rétablie l’équilibre acidobasqiue.

Car c’est en puisant dans ce que l’on appelle le système tampon numéro 1 que le corps absorbe et neutralise une partie de l’acidité et de l’acheminer ensuite vers un organe d’élimination. C’est ce qu’on appelle l’équilibre acidobasique mais c’est surtout dans les os que se trouve la plus grande réserve de calcium où il pourra minéraliser nos acides et éviter la déminéralisation et le risque plus importants de fractures régulières ou encore d’ostéoporose.

En tant que naturopathe, je vous propose le calcium en naturopathie à travers une alimentation équilibrée, riche en minéraux, vitamine, oligo-élément et en protéine végétale afin de palier aux risques de carences et vous permettre de retrouver votre bien-être intérieur à travers l’alimentation.

Marche, jogging, fitness contribueront non seulement à notre bien-être et à notre ligne, mais aussi à la fixation du calcium car en plus de la vitamine D, principal acteur favorisant l’absorption intestinale du calcium, un apport en vitamine C, k et une activité sportif permettront une meilleure fixation des apports pour le calcium en naturopathie dans notre trame osseuse.

30 % du calcium présent dans le lait est assimilable par l’organisme et peut causer d’importants troubles en naturopathie tels que allergies, intolérance, acidité, problèmes respiratoires, ballonnements, infections ORL, eczéma, troubles digestifs, fatigue. Mais à l’inverse, le calcium présent en plus petite quantité dans les légumes est quant à lui deux fois mieux assimilé.

L’importance n’est donc pas la quantité de calcium avalée mais belle et bien à celle qui sera assimilée. Car même si certains végétaux contiennent moins de calcium, sa disponibilité est généralement plus importante. Mais avec la présence durant le repas d’acide phytique par exemple retrouver dans les lentilles, sa biodisponibilité peut être réduite mais préalablement tremper une nuit, les lentilles en seront libérés.

L’acide oxalique également à haute dose, qui est un composant naturellement présent dans notre organisme, en particulier dans le sang, peut engendrer des carences en Fer, magnésium et en calcium. Mais en quantité normale, il sert à fixer le calcium.

le calcium en naturopathie

Par contre une consommation importante sur une longue période (plusieurs semaines à plusieurs mois), il peut former des sels insolubles dans l’eau, appelés oxalates de calcium qui sera évacué avec les urines sous forme de petits cristaux, mais quand il sont présents ces cristaux sont susceptibles de stagner dans les voies urinaires et peuvent bloquer le passage des urines : ce sont les fameux calculs rénaux et calculs vésicaux, qui sont la plupart du temps composés d’oxalate de calcium.

Le calcium en naturopathie, présent dans le chou est bien assimilable, car riches en fibres mais pauvre en acide phytique. A l’inverse, l’acide oxalique ou phytique contenus dans les céréales, le son, soja, les épinards et le cacao réduisent considérablement l’assimilation du calcium.

Un accompagnement en naturopathie pourra vous apporter des recettes afin d’éviter tous les risques de carence. N’hésitez pas à vous offrir un appel découverte pour comprendre comment je peux vous accompagner.

Pour optimiser nos apports pour le calcium naturopathie, il est ainsi vivement recommandé de consommer des légumes à chaque repas car les végétaux apportent de nombreuses sources de calcium, qui présentent comme nous l’avons vu l’avantage d’être mieux assimilables par notre organisme et de contenir d’autres minéraux indispensables comme le magnésium, le potassium, le phosphore, le sodium, le fer de façon non négligeable qui va permettre de rétablir l’équilibre sodium/potassium. Les sources végétales de calcium ont le grand avantage d’être alcalines pour l’organisme contrairement aux sources animales (et surtout laitières) qui sont très acidifiantes.

Malheureusement, la majorité des personnes sont en « acidose chronique » par excès de consommation de sucre, céréales et produits céréaliers (pains, pâtes, riz, semoules, farines) et de protéines animales (viandes, poissons, oeufs, charcuteries, produits laitiers).

Il ne s’agit pas bien sûr d’éliminer ces aliments mais de les limiter et de contrebalancer leur acidification par l’apport d’aliments alcalins tels que les légumes et la plupart des fruits.

Les légumes, aromates :
  • Cresson, Epinards cuits, Brocoli cuit, Persil, Céleri branche, les carottes, les choux, navets, pommes de terre, oignons, poireau, chou-vert frisé, mâche, rutabaga, roquette, basilic, aneth, origan, menthe, thym, ortie, champignons,
Les légumineuses
  • haricots rouges, blancs, lentilles, pois-chiches, tofu
Les fruits :
  • Figues fraîches, Dattes et raisins secs, Pommes, bananes, dattes, kiwi, oranges, abricots secs,
Les oléagineux :
  • Sésame, Amandes, Noix, noisettes et pistaches, lait de coco et soja,

Le calcium en naturopathie des laits végétaux est facilement assimilé par l’organisme. Ainsi, avec une alimentation variée, on peut consommer suffisamment de calcium au quotidien sans trop d’efforts. Les études montrent que le calcium et la vitamine D sont essentiels à la formation des os.